Comment choisir ses mots clés ?

 

Réussir son référencement naturel passe d’abord par une étape de préparation où l’on élabore la stratégie à adopter. Le choix des mots clés va conditionner la réussite de votre stratégie SEO, autant dire qu’il faut prendre le temps de la réflexion et de l’analyse pour cette étape cruciale.

 

Établir une première liste de mots clés

 

La première chose à faire est de collecter de l’information en interne, donc auprès de vos collègues. Préférez les personnes qui sont en contact régulier avec vos clients – commerciaux ou SAV – car ils ont probablement une meilleure connaissance des besoins de votre cible.

Vous pouvez ensuite :

  • Organiser une réunion brainstorming si vous en avez la possibilité
  • Demander à vos collègues d’imaginer le parcours d’un de vos clients sur le web, de l’expression d’un besoin à la recherche d’un service ou du produit correspondant
  • Demander leur d’établir une liste de mots et d’expressions clés décrivant votre activité
  • Lister les mots clés utilisés par vos concurrents sur leur site

Une fois ce travail terminé, vous devez avoir une liste de 20 à 30 mots clés qui va vous servir de base pour l’étude qui va suivre. Pour cela, il va vous falloir les outils adéquats.

 

Utiliser les générateurs de mots clés

 

Afin d’élargir cette première liste d’expressions clés, vous pouvez utiliser Google Adwords qui est un outil gratuit mis à la disposition par la firme de Mountain View. Il vous faudra créer un compte Google puis vous rendre dans le Keyword Planner, le fameux Outil de planification des mots clés en français. Il vous donnera le nombre moyen de recherches mensuelles par mot clé selon la langue ou le pays choisi. Attention toutefois, si vous n’avez pas de campagne Adwords en cours, vous n’aurez pas les données exactes mais juste un intervalle (entre 10 et 100, 100 et 1000, etc).

Une fois que vous êtes à cette étape :

  • Saisissez vos termes dans “Rechercher de nouveaux mots clés”
  • Choisissez la langue de la recherche et le ciblage géographique

 

Outil de planification des mots clés Google

 

Pour chaque mot clé, Google vous donne la tendance des recherches, le nombre moyen de recherches mensuelles et la concurrence évaluée en fonction du nombre d’annonceurs Adwords. Les autres colonnes sont moins intéressantes pour notre audit SEO.

Pour approfondir l’analyse, il est nécessaire de croiser ces résultats avec d’autres générateurs de mots clés pour extraire la substantifique moelle.
En voici quelques uns que j’utilise régulièrement :

  • Yooda Insight
  • SEMrush
  • Ubersuggest
  • Keyword Tool

Ces outils vont vous permettre de trouver des termes souvent associés à notre liste de base : mots clés de la longue traîne, questions posées par les internautes via la recherche vocale, lieux géographiques souvent associés, etc.

Vous allez également pouvoir évaluer de manière précise le potentiel de chaque mot clé pour sélectionner uniquement ceux en adéquation avec vos objectifs, votre budget, etc.

Consultez mon article sur les outils générateurs de mots clés pour plus d’informations sur le sujet.

 

Evaluer les opportunités : intérêt vs faisabilité

 

Il existe deux paramètres essentiels à comparer :

  • L’intérêt représente le nombre moyen de recherches mensuelles
  • La faisabilité représente le nombre de résultats affichés dans l’index de Google pour une recherche donnée

L’Outil de planification des mots clés vous donne l’intérêt, donc une partie seulement de l’information nécessaire pour faire un choix. Les autres outils cités plus haut seront nécessaires pour évaluer l’opportunité que représente réellement chaque mot clé. Ils vous donneront le nombre de résultats indexés pour chaque requête. En général, plus il est élevé et plus il est difficile de se positionner sur l’expression en question. Cependant, d’autres paramètres doivent aussi rentrer en compte pour évaluer une opportunité.

SEMrush a par exemple conçu un l’outil Keyword Difficulty qui donne une indication du niveau de concurrence dans les 20 premiers résultats de recherche sur Google. Même si cette donnée peut faire gagner du temps, une vérification et une analyse humaines sont toujours recommandées.

Vous devez analyser précisément les mots clés utilisés par vos concurrents, le niveau d’optimisation des pages ou encore le netlinking. En cas de concurrence intense sur des mots clés très recherchés, il peut être judicieux d’opter pour des expressions générant moins de trafic mais sur lesquelles vous êtes certain de pouvoir vous positionner à moyen terme.

 

Différencier nombre de recherches et trafic effectif

 

Il y a une chose déterminante que vous devez garder à l’esprit, c’est que le nombre de recherches mensuelles affiché par Google Adwords n’aura rien à voir avec le trafic effectif sur votre site.

Je vais prendre un exemple pour que vous compreniez bien de quoi il s’agit. Prenons le site QuelleEnergie.fr qui est en 1ère position sur le mot clé “panneau solaire”. Lorsqu’on regarde sur Yooda Insight, on s’aperçoit que ce terme est recherché 40 500 fois/mois sur Google. En revanche, le trafic réellement généré par ce mot clé estimé par Yooda pour le site atteint “seulement” 14 904. Cette différence peut être expliquée par le comportement de l’internaute :

  • Il tape un mot clé trop générique, n’est pas satisfait des résultats et fait une nouvelle recherche
  • Ce qui est affiché dans l’extrait enrichi dans la page de résultats d’une recherche Google ne correspond pas à ce qu’il cherche, il va donc analyser les résultats suivants
  • Il peut faire des erreurs de frappe
  • Il a scrollé trop vite et loupé les premiers résultats
  • etc.

Bref, vous voyez qu’il y a une multitude d’explications possibles.

Estimation du trafic généré par un mot clé

 

Sachez également que parmi les gens qui visitent effectivement un site donné, seule une faible part deviendront des prospects puis des clients. C’est pourquoi on considère en règle générale qu’il n’est pas intéressant de viser des mots clés générant moins de 100 requêtes par mois en moyenne. Cela étant, si vous êtes un acteur du B2B ou sur un marché de niche, vos mots clés ne sont probablement pas cherchés des milliers de fois sur Google chaque mois.

 

Effectuer un suivi des positions et…recommencer !

 

Les mots clés ont été mis en place sur votre site, la stratégie de contenu et le netlinking ont été lancés et vous voulez maintenant suivre l’évolution de votre travail. Pour cela, il va vous falloir un outil de suivi de positionnement.

Avec SEMrush, vous pouvez suivre jusqu’à 500 mots clés avec le pack de base. Vous pouvez aussi opter pour un outil spécialement dédié au suivi comme ProRankTracker, Ranks.fr ou MyPoseo.

Vous pensiez être débarrassé de l’analyse sémantique ? Grosse erreur ! Le web est un environnement fluctuant, les technologies évoluent, le comportement de vos clients potentiels aussi. Pour rester dans le coup, il faut régulièrement réaliser un nouvel audit de mots clés pour voir si des tendances sont en train d’émerger ou si d’autres sont sur le déclin. Un outil comme Google Trends pourra vous être utile également.

Share This